Au plus proche de la consommation réelle : la norme WLTP revoit les valeurs relatives à la consommation. 06/06/2018 De nouvelles valeurs relatives à la consommation s’appliquent depuis septembre 2017. Elles sont calculées à l’aide de la nouvelle norme WLTP. L’acronyme WLTP signifie « Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure ». Il s’agit d’une procédure d’essai mondiale harmonisée permettant de déterminer la consommation de carburant et les émissions de gaz d’échappement. Découvrez ce qu’elle signifie pour vous et pour votre Volkswagen.

Qu'est-ce que la nouvelle norme WLTP ?

Toute personne souhaitant acheter un véhicule vérifie les valeurs de consommation et d’émissions.
Voici comment seront calculées ces valeurs à l’aide d’une nouvelle procédure d’essai.

Nouvelle norme WLTPQuelle quantité de carburant consomme un véhicule ?
Volkswagen peut aujourd’hui répondre à cette question avec plus de précision grâce au nouveau cycle de conduite WLTP harmonisé.

Ce nouveau cycle d’essai permettant de mesurer la consommation de carburant se concentre davantage sur le comportement de conduite quotidien. Depuis septembre 2017, il remplace la norme NEDC actuelle.
L’acronyme WLTP signifie « Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure ». Cette procédure d’essai harmonisée mondiale destinée aux véhicules légers décrit une nouvelle méthode d’essai en vue de déterminer la consommation de carburant d’un véhicule.

À l’avenir, elle contribuera à simuler une conduite réaliste, et ce même dans des conditions en laboratoire. C’est la raison pour laquelle la norme WLTP ne tient pas uniquement compte de différentes situations et vitesses, mais aussi des différentes variantes d’équipement et de catégories de poids des véhicules.

De bonnes raisons pour la norme WLTP

En utilisant des données de conduite réelles collectées dans le monde entier, la norme WLTP propose des chiffres de consommation plus réalistes.
Voici ce qui change désormais avec l’introduction de la nouvelle procédure d’essai.

Consommation WLTPLa consommation d’un véhicule peut différer de celle spécifiée par les constructeurs. C’est la raison pour laquelle la fiabilité des résultats mesurés à l’aide du Nouveau Cycle Européen de Conduite (NEDC) a toujours fait l’objet de critiques.

Cela est dû au fait que la consommation réelle dépend du comportement du conducteur, des conditions de conduite et de l’équipement du véhicule. Il s’agit par exemple de savoir si un véhicule est principalement utilisé en ville, sur des routes de campagne ou sur autoroute. Pour remédier à ces écarts, le cadre de travail théorique du cycle NEDC a été revu pour se baser sur un profil de conduite dans des conditions plus réelles.

En s’appuyant sur des enquêtes statistiques et sur l’analyse de profils conducteurs classiques affichant une accélération supérieure, une vitesse moyenne et maximale plus élevées. Plutôt que de simuler une conduite urbaine et extra-urbaine, le véhicule est désormais testé dans quatre plages de vitesse différentes.

Les valeurs relatives aux émissions de gaz d’échappement et à la consommation mesurées conformément à la norme WLTP doivent être indiquées pour tous les nouveaux modèles lancés depuis le 1er septembre 2017. Cela s’applique en Europe et dans bon nombre d’autres pays du monde.

NEDC et WLTP

La norme WLTP remplace la procédure de mesure NEDC depuis l’automne 2017.
De nouveaux paramètres d’essai sont le gage de valeurs plus réalistes. Voici avec précision en quoi varient les procédures.

La nouvelle procédure d’essai possède un cycle de conduite modifié et des spécifications d’essai plus strictes. Ces dernières comprennent une durée de mesure plus longue, ainsi qu’une vitesse maximale supérieure.
Les nouvelles modifications en un clin d’œil : Quatre plages de vitesse sont mesurées sur le banc d’essai à rouleaux après un démarrage à froid :
  • jusqu’à 60 km/h
  • jusqu’à 80 km/h
  • jusqu’à 100 km/h
  • et à plus de 130 km/h
NEDC versus WLTPLe véhicule freine et accélère de façon répétée au cours de ces phases. La vitesse maximale est donc supérieure de 10 km/h à celle du cycle NEDC.

De plus, la vitesse moyenne d’environ 47 km/h est elle aussi significativement plus élevée (auparavant d’environ 33 km/h).
Une température de 23 °C est spécifiée pour la chambre d’essai alors qu'auparavant le cycle NEDC exigeait une température de 20-30 °C.
Le cycle de conduite WLTP dans son ensemble dure environ 30 minutes. Par opposition, le cycle NEDC requiert uniquement 20 minutes.
La distance a plus que doublé en passant de 11 à 23 kilomètres.

Contrairement au cycle NEDC, la norme WLTP tient compte des options supplémentaires et de la façon dont elles influencent le poids, l’aérodynamique et la consommation d’énergie (courant de veille).
Durant le processus d'essai, les consommateurs d'énergie tels que la climatisation, les sièges chauffants, etc... restent éteints.